Pôle emploi devient France Travail  
L'année 2024 marque une étape significative avec la transition de Pôle Emploi vers France Travail, conformément à la loi pour le plein emploi. Cette évolution vise à fournir des services et un accompagnement mieux adaptés aux demandeurs d'emploi et aux entreprises, grâce à une collaboration renforcée avec tous les acteurs de l'emploi, de la formation et de l'insertion. Elle englobe également le développement de nouveaux services en partenariat afin de simplifier le retour à l'emploi et les processus de recrutement.

Pour les demandeurs d'emploi, les procédures actuelles, comme l'actualisation mensuelle et l'accès aux offres d'emploi, restent en vigueur. Cependant, une transition progressive vers France Travail est envisagée pour tous les demandeurs d'emploi, accompagnée d'une orientation vers la structure d'accompagnement la plus adaptée à leurs besoins. Chaque individu signera un contrat d'engagement personnalisé définissant les objectifs professionnels et les mesures d'accompagnement, avec des ajustements spécifiques pour les travailleurs en situation de handicap.

Du côté des entreprises, les modalités de contact et de publication d'offres d'emploi demeurent inchangées. Toutefois, France Travail aspire à offrir un accompagnement personnalisé et coordonné pour les recrutements. Les conseillers entreprises seront davantage présents sur le terrain, une plateforme unique facilitera le dépôt des offres, et un soutien sera apporté pour promouvoir une approche inclusive des recrutements.

En parallèle, pour l'année 2024, divers dispositifs d'aide à la formation sont disponibles, tels que l'Assistance Individuelle à la Formation (AIF), le Compte Personnel de Formation (CPF), et le Programme Régional de Formation (PRF), financé par le conseil régional. Ces aides visent à préparer pleinement les chercheurs d'emploi à trouver ou retrouver un emploi en acquérant ou renforçant les compétences nécessaires. Il est crucial que la formation choisie soit en harmonie avec le projet professionnel de chaque individu et reconnue dans le domaine d'activité visé, que ce soit dans le secteur de l'artisanat, de la santé (par exemple : Formations DPC Infirmiers), ou d'autres domaines. Les acteurs institutionnels, tels que la région et France Travail, jouent un rôle crucial en fournissant un soutien financier pour faciliter l'accès à la formation. En sollicitant une aide, le chercheur d'emploi peut prendre en charge les frais de formation, sous réserve de la cohérence avec son Projet Personnalisé d'Accès à l'Emploi (PPAE).

Permis de conduire

Fin de l'obligation de la vignette verte d'assurance :
Depuis le 1er avril 2024, la nécessité d'afficher une vignette verte d'assurance sur le véhicule est retirée, répondant à une efficacité améliorée des systèmes de contrôle électronique.

Financement du permis moto par le CPF :
Depuis le 12 janvier 2024, le permis moto (catégorie A) peut être financé via le Compte Personnel de Formation (CPF), sous certaines conditions, élargissant ainsi l'accès à la formation à un plus grand nombre d'usagers.

Amende pour excès de vitesse inférieurs à 5 km/h :
Bien qu'il n'y ait plus de retrait de points pour ces infractions, les amendes continuent de servir de mesure dissuasive. Pour les conducteurs risquant la perte de leur permis due à des infractions, un stage de récupération de points, agréé par la préfecture de Loire-Atlantique à proximité de La Regrippière et accessible via LegiPermis, est disponible ici : https://www.legipermis.com/stages-points/loire-atlantique/

Démarches d'immatriculation et titres d'identité :
Avec France Titre, le processus pour les demandes de permis de conduire, de carte d'identité, d'immatriculations ou d'inscription au permis de conduire est facilité : https://ants.gouv.fr/

Âge minimal de 17 ans pour l'épreuve pratique :
L'âge minimal requis pour passer l'épreuve pratique du permis de conduire est abaissé à 17 ans, encourageant une formation anticipée pour les jeunes conducteurs souhaitant acquérir de l'autonomie.

Permis numérique sur le téléphone : L'introduction de la version numérique du permis de conduire via l'application France Identité simplifie la présentation du permis lors des contrôles routiers et la gestion des informations de conduite : https://france-identite.gouv.fr/

Les aides solaires pour réduire sa consommation d'énergie :

La prime à l'autoconsommation photovoltaïque : versée lors de l’installation de solaires photovoltaïques avec vente du surplus. Elle varie en fonction de la puissance installée :
Pour une installation ≤ 3 kWc : 370 € / kWc
Pour une installation ≤ 9 kWc : 280 € / kWc
Pour une installation ≤ 36 kWc : 200 € / kWc
Pour une installation ≤ 100 kWc : 100 € / kWc
Au-delà de 100 kWc, l'installation n'est plus éligible à la prime
Le tarif de rachat du surplus : varie en fonction de la puissance installée :
Pour une installation ≤ 3 kWc : 0,13 € / kWc
Pour une installation ≤ 9 kWc : 0,13 € / kWc
Pour une installation ≤ 36 kWc : 0,078 € / kWc
Pour une installation ≤ 100 kWc : 0,078 € / kWc
Pour une installation > 100 et ≤ 500 kWc : 0,1208 €/kWh

Les aides à la rénovation énergétique :

- Les aides locales : Selon votre lieu de résidence, des aides spécifiques sont disponibles. Découvrez-les ici pour le département de la Loire-Atlantique.
L’Éco-prêt à taux zéro : prêt bancaire pouvant s’élever jusqu’à 55 000 € pour des travaux de rénovation réalisés par des artisans certifiés RGE.
- MaPrimeRénov’ : en 2024, MaPrimeRénov évolue ! Le dispositif se scinde en deux parcours :
Le parcours MaPrimeRénov’ Accompagné Le parcours MaPrimeRénov’ Accompagné concerne les logements classés D à F au DPE, qui effectuent une “rénovation d'ampleur, soit au moins 2 gestes d’isolation thermique durable, pour un gain minimum de 2 classes énergétiques. Le bouquet de travaux peut également contenir des gestes de ventilation et/ou de chauffage. L'aide peut couvrir jusqu'à 90 % des frais de travaux, avec un plafond de 70 000 €, en exigeant l'accompagnement d'un Accompagnateur Rénov'.
Le parcours MaPrimeRénov’ Classique concerne le remplacement des anciens systèmes de chauffage par des alternatives écologiques, dont la pompe à chaleur. L’aide sera destinée uniquement aux revenus intermédiaires, modestes et très modestes. Les travaux doivent être effectués par un artisan RGE (ici la liste des artisans certifiés dans la Loire-Atlantique).
La TVA réduite à 5,5 % : accordée aux travaux d’amélioration énergétique et écologique dans un logement construit il y a plus de 2 ans.
- Les certificats d’économie d’énergie (CEE) ou prime énergie : aides financières complémentaires à Ma Prime Renov, financées par les distributeurs d'électricité et carburant.

Les aides à la conversion :
La prime à la conversion 2023 a été augmentée pour inciter les citoyens français à se diriger vers la transition énergétique. En effet, si vous achetez un vélo classique ou électrique vous pouvez, si vous répondez aux différents critères d’éligibilité, disposer d'une aide financière :
Les critères d’éligibilité ont été rehaussés, à partir du 1er janvier 2023 dans le but de couvrir 50 % des ménages les plus modestes (revenu de référence pondéré par le nombre de parts fiscales inférieur à 14 089 €, contre 13 489 € en 2022).
Pour les citoyens résidant en France et présentant des ressources inférieures à 14 089 euros, ou encore en situation de handicap, vous pouvez prétendre à cette aide.
Pour bénéficier de cette aide, il est nécessaire de déposer sa demande sur le site https://www.primealaconversion.gouv.fr/dboneco/accueil/ dans un délai de six mois suivant la date de facturation du vélo.

Les chèques énergie :
- L’indemnité carburant travailleur : 100 € d’aide pour les 50% de travailleurs automobilisés les plus modestes, soit près de 4,3 millions de Français. Source : economie.gouv.fr
- Le chèque énergie : entre 48 € et 277 € par an en fonction des revenus par foyer et du nombre de personnes dans le logement. Versement automatique prévu entre le 21 avril et le 30 mai 2024.

Depuis 2023, face à la forte affluence des demandes et aux désagréments des usagers pour obtenir des dates de rendez-vous dans la région des Pays de la Loire pour une demande de passeport et de carte d'identité,  l'Etat met à la disposition de tous une plateforme en ligne permettant de visualiser , pour les 3 mois à venir, les rendez-vous disponibles tout près de chez vous : https://rendezvouspasseport.ants.gouv.fr/

De plus 500 nouveaux guichets de recueil des demandes de cartes d’identité ou de passeport, qui permettent notamment de numériser les empreintes digitales, seront installés partout en France pour 2023 afin de multiplier les créneaux de rendez-vous.

Par ailleurs, demander un document d'identité sur le site de l’ANTS est entièrement gratuit. Sachez aussi que la procédure pour obtenir un titre sécurisé sur l'ANTS est régulièrement amélioré afin de combler les lacunes sur la plateforme :
- Pour un titre d'identité : https://passeport.ants.gouv.fr/
- Pour un permis de conduite: https://permisdeconduire.ants.gouv.fr/
- Pour un certificat d'immatriculation : https://immatriculation.ants.gouv.fr/. Les automobilistes peuvent aussi s’adresser à un centre habilité dans la région des Pays de la Loire afin d'immatriculer un tout nouveau véhicule d'occasion en un clic.

La plateforme nationale « Acceslibre »
En France, près d'une personne sur 5 est ou sera en situation de handicap au cours de sa vie. Se déplacer et sortir peut devenir un problème pour savoir si le lieu sera accueillant et adapté devient alors primordial. 
Acceslibre est un service numérique national renseignant sur le niveau d’accessibilité des établissements recevant du public : restaurants, commerces, cinémas… L’objectif est de permettre à tous les usagers, quel que soit leur handicap, de savoir si un établissement leur est accessible. 
https://acceslibre.beta.gouv.fr/


Chèque énergie
Toutes vos démarches liées au chèque énergie peuvent désormais être effectuées en ligne, grâce à votre espace bénéficiaire particulier sur https://chequeenergie.gouv.fr/. Cet espace personnel vous permet également d'avoir une vue d'ensemble de votre situation en ce qui concerne le chèque énergie.
Si vous êtes éligible, votre chèque énergie vous sera automatiquement envoyé à votre domicile, sans aucune démarche de votre part. Vous pouvez vérifier votre éligibilité au chèque énergie pour 2023 en cliquant sur https://chequeenergie.gouv.fr/

De nouvelles possibilités s'offrent à vous pour automatiser l'utilisation de votre chèque énergie : vous pouvez demander sa pré-affectation afin qu'il soit directement déduit de votre facture d'électricité ou de gaz. Cette demande peut être faite en ligne, ou en cochant la case "pré-affectation" sur le chèque énergie avant de l'envoyer à votre fournisseur.

Le chèque énergie peut également être utilisé pour payer :
- Vos factures d'électricité ou de gaz.
- Des achats de combustibles pour votre logement (fioul, propane, bois, etc.).
- Des travaux de rénovation énergétique.
- Vos charges d'énergie incluses dans votre redevance si vous résidez dans un logement-foyer conventionné APL, un EHPAD, un EHPA ou une USLD.
- Deux options s'offrent à vous pour régler une dépense avec votre chèque énergie :
Soit vous payez la dépense directement avec votre chèque énergie.
Soit vous demandez à ce que le montant correspondant soit déduit de votre facture.

Il est possible de cumuler le chèque énergie avec d'autres aides telles que le dispositif "MaPrimeRénov" ou encore l'indemnité inflation.
N.B. : Attention, aucune sollicitation ou démarchage n'est entrepris pour bénéficier du chèque énergie. Soyez vigilant et refusez toute offre ou demande en ce sens.
Vidéo explicative disponible : https://www.youtube.com/watch?v=56P91m30c3A




Aides aux financements d'un monte-escalier : https://top-monte-escalier.fr/infos/aides-2024