10/09/2020

C’est la vigne qui caractérise le plus l’environnement paysagé de notre territoire. C’est elle qui apporte son identité et qui le rend plus attrayant.
Notre paysage est façonné par le graphisme des rangs de ceps et par cette vigne qui évolue au fil des saisons. Il faut en prendre conscience et préserver cette richesse. Mais ces paysages ne doivent pas nous faire oublier l’activité de ces hommes et de ces femmes qui, sous tous les temps, prodiguent au fil des saisons les soins nécessaires pour avoir des raisins mûrs au moment de la récolte. Les vendanges sont le résultat d’un an de travail dans les vignes et le début de plusieurs mois de patience dans les caves. Derrière toute bouteille de vin, sang de la terre, se cache la sueur, l’effort et la fatigue découlant d’un dur labeur qu’aucune vision idyllique de la vigne ne doit masquer.

Ce travail est quelquefois mal compris entre 2 mondes qui se côtoient, et parfois se méfient… Mais chacun a besoin de l’autre. Il y a beaucoup de barrières à faire tomber, hérissées souvent par la méconnaissance ou l’ignorance.

Le vin n’a aucun sens, sans le partage, sans le consommateur final. Il faut faire découvrir à ce dernier, les métiers de la vigne, lui expliquer, démontrer que la prise de conscience et les évolutions entamées depuis des années, par des viticulteurs engagés et responsables employant des nouvelles méthodes de travail et de traitement, sont irréversibles.

Je vous invite à rencontrer ces gens passionnés qui seront heureux de faire partager leur savoir lors de portes ouvertes ou de visites d’exploitations. Partageons les chemins viticoles qui séparent deux univers. La mixité de notre population, venue pour ce territoire atypique, perpétue  la vie des communes viticoles, contribue au maintien des écoles, des services publics… Chacun s’y retrouve.

Début septembre, c’est aussi la reprise pour nos deux écoles primaires. L’odeur des cartables neufs, des trousses bien rangées, l’inquiétude des parents devant la grille de l’école le 1er jour sont autant de précieux moments de nos vies. Cette nouvelle année scolaire fera, on l’espère, oublier la précédente. L’école est la première étape de sociabilisation et du vivre ensemble.

Après 10 ans passés à la tête de l’école publique Clément Pellerin, Monsieur Vincent TERRIEN est parti enseigner dans une autre école. Nous le remercions pour son dévouement et nous souhaitons la bienvenue à Madame Aïcha DAOUDI qui va le remplacer.
L’éducation et le partage du savoir sont le socle de notre société d’aujourd’hui et surtout de demain, contre l’obscurantisme et le repli sur soi. Tant d’enfants dans le monde souhaiteraient disposer de cette chance.

Le confinement a permis de prendre conscience de la difficulté du métier d’enseigner.
On en demande toujours plus aux professeurs des écoles, notamment de compenser la part éducative de parents parfois défaillants ou laxistes, l’école vient en complément mais pas à la place. Chacun doit jouer sa partition.

Depuis quelques semaines, les travaux sur la commune ont repris. Commencée l’année dernière, la réfection de l’enduit de l’église a été poursuivie sur la partie arrière de l’édifice.
Une rampe d’accès sur le parking de l’école publique a été construite pour sécuriser les piétons au moment de l’entrée et de la sortie de l’école.

Cet automne, c’est aussi le départ des travaux de la nouvelle station d’épuration. Réfléchie sous l’ancien mandat municipal et reprise avec la nouvelle compétence par la communauté de communes, cette station va répondre au double objectif de l’évolution démographique et des normes environnementales non négociables avec un système de boues activées. Notre assainissement doit être zéro défaut car la qualité de l’eau est un enjeu fondamental de notre éco- système. Les travaux vont commencer ce mois-ci et durer environ 8 à 10 mois. Il n’y aura pas d’impact sur notre quotidien durant cette période. A terme, les lagunes de la Rinelière seront fermées.
Les travaux de viabilisation vont bientôt débuter pour le futur lotissement du Souchais avec le  démarrage  de constructions, annoncé par l’aménageur milieu d’année 2021 ; un lotissement qui comportera à  terme  47 lots. Nous serons amenés à en reparler régulièrement.

L’aménagement des abords de la salle de sport continue avec la création d’un espace vert, l’engazonnement aura lieu dans les prochaines semaines en fonction de la météo. Il restera l’aménagement côté route pour 2021.
Des travaux importants de voirie vont commencer la quatrième semaine de septembre, rue de la commune, des travaux lourds mais nécessaires.
Une aubette en bois pour les enfants sera installée prochainement pour attendre le car scolaire au Champ Fleury. Depuis un an, le département ne finance plus ces abris mais nous souhaitons continuer ces aménagements, importants pour la sécurité des enfants, ils seront désormais financés par la commune. Nous en positionnerons à chaque fois que nous le penserons nécessaire.
Premiers coups de pelleteuse ces jours-ci également dans la zone des 13 vents avec l’installation d’une future antenne Bouygues  avec  une mise en service début d’année prochaine. Nous n’aurons en principe, plus de zones blanches de cet opérateur. Malheureusement nous n’avons toujours pas de date précise concernant la mise en service de l’antenne de l’opérateur Orange malgré de nombreuses relances.

Je remercie enfin les élus pour leur détermination et leur implication dans les différentes commissions mise en place avant l’été.
La période est compliquée, restons mobilisés, prenons soin de nous et des autres et je vous souhaite une bonne rentrée et une belle récolte de muscadet !

Pascal EVIN